Initiation

Ceci est le réel: vous allez mourir... bientot....

L’Atma yoga vous permet d’accueillir la lumière de l’Atma, de découvrir votre origine divine, de recevoir l’onction de Vérité, et de comprendre votre fonction ou mission en tant qu’être spirituel incarné. Son but n’est pas l’Eveil individuel, celui-ci n’est qu’une étape, mais l'évolution, la spiritualisation et la libération de toute la conscience humaine, de votre conscience personnelle individualisée.

"Ce Yoga que nous pratiquons n’est pas pour nous seuls, mais pour toute l’humanité" (Maa).

Qu’est-ce que l’Initiation ?

Il s’agit de l’entrée véritable dans une voie, une lignée, spirituelle selon des principes et pratiques spécifiques qui ont pour but de conduire à la réalisation de l’Atma, du Soi, la pleine conscience du Divin. Puis de manifester cette conscience sur le plan terrestre, au quotidien.  

L’initiation à l’Atma Yoga constitue une manière de déverrouiller la porte du coeur, permettant l’ouverture la Lumière pour celui qui pratique. A travers cette procédure, le système nerveux est purifié, le mental est pacifié, le cœur s’ouvre, l’énergie psychique est augmentée.

La pratique du Dhyanatma et du Pranatma vous mène à des états d’unification intérieure. Ainsi, l’Amour Divin s’éveille en vous. Cet Amour qui est l’unique clef pour réaliser votre être véritable.

Cette initiation est ouverte à toute personne quelle que soit sa religion, sa culture, sa situation personnelle et ses engagements spirituels (s’ils ne sont pas en opposition avec le principe de Vérité).

Il n’y a pas de vœux à prendre ni à changer de conditions de vie, ni à changer de mantra, ni de « gourou », ni de voie spirituelle, mais un engagement moral à pratiquer un petit exercice méditatif quotidien : le Pranamatma et à vivre en pleine vérité, (en pensée, en parole, en acte…). De cette justesse de vérité vous recevrez l’onction de Vérité : Satyapatti.

Initiation

Il existe 4 types d’initiation (diksha). La première est la transmission d’une technique, la deuxième est la transmission d’une énergie, la troisième est un engagement intérieur dans une voie, une sangha, la quatrième est un engagement avec un maitre vivant qui permettra une relation intime d’accompagnent personnel.

Dans l’Atma yoga ces quatre initiations peuvent avoir lieu simultanément.

L’objectif d’une initiation est bien de donner toutes les facilités pour la libération de l’ego et la découverte de l’Atma.

 

Ce qui est necessaire c'est d'écouter dans les profondeurs du coeur, et de répondre à l'Appel intérieur, puis de s'engager dans le processus. L'Atma yoga vise à nous faire passer de la conscience egotique habituelle, à la conscience atmique. Alors la vie humaine devient réellement divine.

L'Atma yoga donne la clef pour trouver la Vérité, la Félicité, et la Conscience pure. Il explique comment ouvrir la porte du coeur afin que la lumière puisse y pénétrer pour la transformer.

L'Atma yoga fut dispensé par de grands sages de différentes cultures. Son but premier est de participer consciemment au processus évolutif de l’humanité.

Sa particularité : être transmis par « famille » de 12 disciples. Ce yoga nous conduit à l’expérience intégrale de la réalité unitive : « Tout est Un ».

L'Atma yoga est un yoga qui s'intéresse aux deux dimensions: l'élévation de la conscience et la descente de la Grâce.

 

« L’Atma yoga est la voie des chercheurs de beauté, de bonté et de vérité » (Maa)

La science spirituelle donne  des règles pratiques dont l'observation permet l'accès du sentier et l'approfondissement de la vie intérieure. Ces règles n'ont pas été conçues arbitrairement. Elles reposent sur une expérience et un savoir des plus anciens.  Tous les véritables instructeurs de la vie spirituelle sont d'accord sur le contenu de ces règles, même s'ils ne les énoncent pas toujours dans les mêmes termes.

Nul maître spirituel ne voudra par ces règles exercer une domination sur ses semblables, ni les entraver dans leur indépendance. Car nul ne sait mieux que lui estimer et préserver l'autonomie. Nous avons dit plus haut que le lien unissant tous les initiés était de nature spirituelle et que deux lois conformes à la nature de la chose soudaient entre eux les maillons de ce lien. Or, si un initié sort de son domaine purement spirituel pour entrer dans la vie publique, une troisième loi s'impose immédiatement à lui. C'est celle-ci: « Fais en sorte qu'aucun de tes actes, aucune de tes paroles ne puisse attenter au libre arbitre de qui que ce soit. »

Un véritable maître de la vie spirituelle est pénétré de cet esprit. Quand on en a acquis la conviction, on se rend compte également qu'on ne perdra rien de son indépendance .

L’upadesa de Shri Bhagavan, c’est-à-dire les conseils donnés par Lui ou ses instructions, étaient dans un sens cachés. Bien qu’il soit disponible à tous, bien que les questions soient posées et expliquées normalement en public, l’instruction donnée à chaque disciple était néanmoins très directe et adaptée à la personnalité de celui-ci. Une fois questionné par le Swami Yogananda, qui avait un grand nombre de Devotees en Amérique, sur l’enseignement nécessaire pour élever le niveau spirituel des gens, Il répondit : « Cela dépend de la maturité spirituelle et du tempérament de

 

l’individu. L’instruction en masse n’est pas possible. » Shri Bhagavan était extrêmement dynamique et pourtant son activité était si subtile que les visiteurs non engagés ou bien insensibles croyaient qu’il ne donnait aucun upadesa ou qu’il était indifférent aux besoins des chercheurs. Il y en avait beaucoup de ce genre, comme le brahmane, qui s’efforça à dissuader Natesa Mudaliar de lui rendre visite.

L’importance de cette question provient du fait que la Réalisation du Soi n’est pas possible sans la grâce d’un Guru. Comme d’autres Maitres, Shri Bhagavan était ferme à cet égard. Par conséquent, le sadhaka devrait être rassuré non seulement que l’enseignement et la présence du Maharshi sont puissants mais aussi qu’il est un guru tout à fait capable à donner la diksha (initation) et l’upadesa (instruction) aussi.

La soumission au guru ne consiste pas à l’obéissance à un être séparé de soi, mais au Soi qui se manifeste en dehors,  et qui pousse le chercheur vers l’intérieur.  « Le Maître se trouve dedans ; le but de la méditation est d’enlever l’idée, venant de l’ignorance, que le Maître se trouve uniquement à l’extérieur.  Si vous attendez un étranger il va aussi disparaitre.  A quoi bon un tel personnage éphémère ?  Or, aussi longtemps que vous pensez être séparé ou que vous êtes le corps, le Maître extérieur sera nécessaire.  Alors il apparaîtra sous la forme d’un corps.  Mais quand la fausse identification du Soi avec le corps cesse de fonctionner, le Maître apparaitra comme rien d’autre que le Soi. »

Il est évident que celui qui est un guru, dans le sens suprême d’avoir réalisé son identité avec l’Absolu, ne le dirait pas, puisqu’il ne reste plus d’ego pour l’affirmer.  De plus, il ne dira pas qu’il a des disciples car, étant au-delà de la notion des êtres séparés, les relations n’existent pas pour lui.

Major Chadwick with Sri Bhagavan

Major Chadwick with Sri Bhagavan

Cependant, quand un dévot se trouvait vraiment en détresse et cherchait une solution, il le rassurait d’une manière qui ne laissait aucun doute.  Un disciple anglais, le Major Chadwick, relate une telle assurance qui lui fut donnée en 1940 :

C : Bhagavan dit qu’il n’a pas de disciples ?

B : Oui.

C : Il dit aussi que le Guru est nécessaire si l’on souhaite atteindre la Libération ?

B : Oui.

C : Que dois-je faire alors ? Mon séjour ici, me tenant à vos pieds durant toutes ces années, n’était-il qu’une perte de temps ?  Dois-je aller chercher quelque guru pour recevoir l’initiation puisque Bhagavan dit qu’il n’est pas un guru ?

B : Qu’est-ce qui vous a apporté ici, loin de chez vous, et qui vous a fait rester si longtemps ? Pourquoi en doutez-vous ? S’il fallait chercher un guru ailleurs vous auriez disparu il y a longtemps.

C : Alors  Bhagavan a vraiment des disciples !

B : Comme je vous l’ai dit, du point de vue de Bhagavan, il n’y a pas de disciples ; or selon le disciple la grâce du guru est comme un océan.  S’il vient muni d’une tasse, il n’en obtiendra qu’une tasse.  Il est inutile de se plaindre de l’avarice de l’océan ; plus le récipient est grand, plus il sera capable de recueillir.  C’est entièrement à lui de décider.

C : Alors, si Bhagavan ne l’affirmera pas, ce n’est qu’une question de foi à savoir si Bhagavan est bien mon guru ou pas.

B : (Assis tout droit, se tournant vers l’interprète et parlant avec insistance).  Demandez-lui, veut-il que je lui donne un document écrit ?

Le Professeur Venkatramiah nota dans son journal qu’il dit à Mme Piggot, visiteur anglaise, « La Réalisation est le résultat de la Grâce du guru, plus que ne l’en sont les enseignements, les serments, les méditations, etc.  Tous ceux ne sont que secondaires, tandis que la grâce est la cause première et essentielle. »

Lorsque l’on lui demanda s’il donnait l’initiation, Shri Bhagavan évitait toujours d’y répondre directement.  Mais l’initiation par le regard était une chose vraiment réelle.  Shri Bhagavan se tournait vers le dévot, les yeux fixés sur lui avec une vive intensité.  La luminosité, la puissance de ses yeux pénétrèrent le disciple, menant à la dissolution du mental.  Tantôt, c’était comme si un courant de l’électricité perça le corps, tantôt une paix immense, un flot de lumière.  Un dévot l’avait décrit ainsi : « Soudain, Bhagavan a posé sur moi ses yeux lumineux et transparents.  Auparavant, je n’avais pas pu supporter son regard pendant longtemps.  Mais à ce moment- là, je l’ai regardé directement, tout droit dans ces yeux terribles et merveilleux, je ne peux pas dire combien de temps.  Ils m’ont tenu dans une espèce de vibration tout à fait audible à moi. »

Une telle expérience fut toujours suivie du sentiment, de la conviction indubitable, que Shri Bhagavan s’était emparé de soi, que désormais c’était lui le responsable et qu’il guidait.  Ceux qui eurent l’expérience percevaient une véritable initiation, bien que discrète habituellement.  Elle pouvait survenir pendant la récitation des Véda ou bien le dévot pouvait sentir tout d’un coup le désir d’aller voir Shri Bhagavan avant l’aube ou à un moment quand peu de gens, ou personne, n’étaient là.  L’initiation par le silence est tout aussi réelle. 


La Ligerie

(49110)

 

liens

"Ce qui n’est plus dans votre conscience, n’apparaîtra plus dans votre vie." (cours 9) 

.

http://patrick-vigneau.over-blog.com http://transpersonnel.over-blog.com https://coeurdivin.com/ http://bienveillance.monsite.orange.fr http://www.verslapaix.fr.gd http:// letao.webnode.fr...

L'offrande 

Le mental est une étape,

le coeur est l'ultime vérité

Bienveillance

la pratique Heartfulness

originelle

 

L'Atma yoga est la voie qui conduit à l'Atman, là où l'être individuel rejoint l'Être éternel

   Atma Yoga

Eveil de la conscience de l'âme

 

 

En Moi, vous êtes

 

Résultat de recherche d'images pour

 

Je suis la Mère de toutes les âmes

 

Je suis la Mère de l'Amour,

 la Mère de tous, 

et vous, 

vous êtes tous mes enfants.

 

*

 

 

*

La plénitude

du Grand Silence

*

Contact

La Ligerie
49110
La Boissière sur èvre

02 41 70 91 39
enpaix@orange.fr