l'espace du coeur

Eveil

Entre la voie directe et la voie progressive se situe la Voie Evolutive.

La voie directe est extrêmement ardue, la voie progressive peut être longue. La voie évolutive est la voie médiane.

Qu’est-ce qu'une voie évolutive ?

Une voie désigne un trajet ou un parcours suivi pour se rendre d’un point à un autre.  Dans un sens plus large, elle désigne les étapes de réalisation du projet qu’on a élaboré ou le plan de vie qu’on s’est tracé.  En spiritualité, elle évoque le processus évolutif de la Vie.  Car la vie est évolution. Et une voie spirituelle et un processus d'accélération de l'évolution.  On ne s’y engage pas pour ce qu’on peut y recevoir, mais pour ce qu’on peut découvrir de soi-même. Il est impossible d'accéder à l'éveil par la simple volonté, ni l'habileté intellectuelle. Cette voie implique toutes les facultés de l'être: le sens de la responsabilité, la force de l'aspiration, le pouvoir du choix, la pratique assidue, le relâchement des noeuds du coeur... avec l'exigence intellectuelle la plus rigoureuse.

Totalement opposé au neo-advaita, la voie évolutive implique la Sadhana: la pratique et l'éthique.

a4.

L'éveil est un le fruit d'un processus que bien peu de personnes connaissent et encore moins comprennent. Même parmi les éveillés! Pourquoi donc? Parce qu'ils ont oublié le processus qui s'est déroulé. L'éveil correspond à un phénomène naturel qui peut être appelé une maturité de la conscience. C'est tout autre chose que la maturité psychologique. L'éveil est le passage du temps à l'éternité. Et ce passage est une sortie de la dimension temps. Il semble donc se produire de façon subite et sans cause. Un peu comme un fruit arrivé à maturité tombe de l'arbre soudainement.  Mais il y a eu tout un processus de maturation qui peut être observé et analysé. 

 On ne peut s'approprier d'aucune façon cette mutation de la conscience. Mais on peut favoriser la maturation. Accomplissez cela et la vie vous conduira à réaliser le Soi, l'Atma. Car c'est le sens de l'évolution.

.

Aucune croyance, aucune initiation,
nul médium, ni prêtre, ni gourou ou guérisseur
nulle connaissance philosophique ou ésotérique
nulle technique énergétique ou psychique, nul rituel
ne peuvent conduire l'homme à la plénitude de la vie.
Il lui faut la trouver
dans le silence de son être
dans la fraicheur de l'émerveillement.
et dans le miroir de la relation.
Par l'attention au mouvements de son propre esprit.
Ni l'analyse intellectuelle, ni l'obéissance à une révélation
ne peuvent libérer l'homme de ses conditionnements !
L'attention, à soi-même, dans sa vie quotidienne, et à tout ce qui s'y déroule,
sans jugement ni commentaire
est la clé de la Liberté.
SEUL CE QUI EST LIBRE CONNAIT LE BONHEUR
*
Le bonheur est le but essentiel de tout être humain.
On ne peut guère l'atteindre qu'en étant " soi-même ",
c'est-à-dire en suivant ses dispositions naturelles
pour découvrir un trésor enfoui sous des conditionnements.
Ce trésor, c'est notre être réel.
Nous le pressentons lors des brefs moments de joie, d'amour ou de paix.
D'où une démarche quotidienne
qui consiste à observer et déceler ce qui n'est pas soi-même : le " faux moi ".
Et le défi d'être soi-même
et le bonheur de se retrouver dans sa vérité simple, nue, réconciliée,
est l'appel de notre coeur.
 
*
Inévitablement, le cœur qui refuse,
qui lutte, et qui cherche sa vérité,
nous coupe de la réalité
et nous replonge ainsi dans le sens de l'ego
dans la séparation et la dualité.
L'éveil ne peut être autre chose qu'un retour du cœur à sa condition normale,
c'est-à-dire l'adhésion.
Si le cœur n'adhère pas,
aucune réalité relative ne peut être connue.
Seul cet assentiment du cœur permet d'accéder
à une connaissance juste de la réalité.
Il n'y a rien à gagner qui ne soit déjà là.
Le Royaume des Cieux est en effet présent au-dedans de nous,
nous sommes le Soi,  
il ne s'agit pas d'acquérir quoique ce soit qui nous manque,
mais plutôt d'enlever ce qui est en trop.
 
*
Traditionnellement il est reconnu cinq étapes d'éveil
 l'expérience, découverte de l'observateur
la transcendance, joie fulgurante du Soi
l'immanence, intégration au quotidien
la réalisation, le grand éveil et le non-retour
la libération
 
*
L’éveil spirituel, à l’inverse de ce qui est souvent promu dans des discours neo-advaitistes, n’est pas cet état de « béatitude » où l’on admet simplement que « nous ne sommes pas ce corps », que «  tout est un » et « qu’il faut être au delà de la dualité », rejetant ainsi toute responsabilité, vu que l'ego est nié, rejetant aussi toute forme de prise de position, et s'enfermant dans un déni de ce qu’il se passe réellement sur Terre. Ces discours emprisonnent dans de nouvelles croyances. Ces concepts qui partent de vérités transcendantes sont incomplets, et beaucoup de distorsions sont inséminées dans les esprits, créant l’inaction, la confusion et l'illusion.
 
 
 
 
 

 

La contemplation transcendantale est basée sur le fait que l’esprit et le cœur sont naturellement attirés par l'amour. 
Et l'amour en effet peut s'éveiller simplement grâce au silence au repos et au feu intérieur éveillé par la pratique de la contemplation transcendantale. 
Le but est d’atteindre la transcendance, qui désigne un état durant lequel l'esprit arrive à être dans un calme profond sans effort. 
Cette pratique est simple mais nécessite une transmission. Les personnes non-préparées ou non-désireuses n'y trouveront rien de spécial. Mais celles dont le cœur est prêt peuvent y découvrir la plénitude de transcendance.
En Orient cette pratique est appelée Prema samadhi, les chrétiens la nomme "contemplation mystique". La contemplation est une forme de méditation dans laquelle la personne se tourne vers le Divin afin de s’unir à lui. .
 
Une initiation est possible par correspondance si le cœur vous appelle.
 

 
  "POUR TROUVER DIEU, INUTILE DE LE CHERCHER COMME S'IL ETAIT LOIN,  IL SUFFIT DE LUI FAIRE LA PLACE"       
 
 
 
"Je ne suis que le petit enfant de Mère"
 
"J'ai toujours été Cela,
 
mais je me suis endormi.
 
La mort est venue,
 
je l'ai traversé ...
 
pour explorer les mondes intérieurs,
 
et j'ai retrouvé l'Origine.
 
Jamais je n'ai désiré devenir quoi que ce soit.
 
Seule la relation d’amour et de vérité,
 
non de savoir ou de pouvoir, m’attire.
 
 Je suis ainsi et pourtant je suis tout autre.
 
Je ne suis qu'un miroir qui reflète ce qui est..."
 
 

liens

Aucun article nʼa été trouvé.

Patrick Vigneau enseigne une spiritualité vivante qui souligne les éléments communs des religions ddans leur quête de transcendance et qui mène au-delà des frontières des systèmes de croyances.

'De l'expérience corporelle à la conscience de l'âme j'avais sof de tout connaitre.' (La source ineffable)

Vérité

Quand frustrés par l’extérieur, nous sommes conduits vers l’intérieur, nous pensons : « oh ! Il y a un pouvoir plus fort que l’homme ! »
L’existence d’un tel Pouvoir supérieur doit être admise et reconnue.
Alors nous comprendrons que notre éveil se tient là où nous cessons de vouloir et d'espérer quoi que ce soi.
Pour parvenir à cet état nous devons nous abandonner complétement. S'abandonner à un maitre sera la preuve que cet abandon est véritable. Le Maitre verra alors que cette personne a atteint la maturité nécessaire pour être guidée, et il la guidera.

 

Très jeune, je savais qu'il existait une autre réalité. C'est à 24 ans que je fus conduit à rencontrer, en Inde, mon Maître, ma mère spirituelle: Maa. 

J'étais despéré à ce moment là quand elle me révéla, j'en fis l'expérience, qu'au dela de ma souffrance existait un état de conscience totalement pur et lumineux. 

"Puis-je connaitre cela tout le temps? lui demandais-je

- Oui, me répondit-elle.

- Pouvez vous m'apprendre?

- Oui "

Dès lors sous sa guidance, la sadhana commença. L'initiation fut réalisé. Patrick devint Priyananda.

Kriya yoga, Jnana Yoga, Bhakti yoga puis Atma yoga... 

De nombreux pélerinages accompagnés par la main de la Providence, me conduisirent auprès de nombreux saints, mais je revenais toujours auprès de Maa. Elle était ma source, ma Mère, mon tout en Tout. 

Puis un jour à mon départ de l'ashram, je ne m'y attendais pas, Maa déclara : "Mon enfant ! Tu as fait le tour des voies spirituelles, acquis la connaissances et l'expérience. Tout ce que j'avais à t'apprendre a été accompli, c'est à toi maintenant de transmettre. Tu seras appelé Acharya Priyananda".

Quelques mois plus tard Maa quittait son corps.

"Rien de substantiel ne peut être réalisé sans la grâce." (Swami Nigamananda)